La construction biosourcée ou comment l’architecture répond aux enjeux du développement durable

Les produits biosourcés peuvent être utilisés dans tous les types de construction et apportent les réponses attendues en termes de performance et d’enjeux environnementaux.

inso architecte en habitat passif
Les étapes de construction d’une maison passive et biosourcée

Les matériaux biosourcés

Les matériaux biosourcés, mais aussi géo et écosourcés, contribuent à l’atténuation et à l’adaptation en matière de changement climatique (matériaux locaux, faible empreinte carbone…).

Ils réduisent la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles, luttent contre l’épuisement des ressources naturelles (pas ou peu d’énergie grise pour leurs productions, renouvelables, quantités suffisantes…), et contribuent au développement de circuits courts, filières locales, emplois locaux.

Les principales catégories de produits et matériaux biosourcés utilisés en architecture se retrouvent dans :

  • L’approche structurelle (ossature bois par exemple)
  • Les isolants
  • Le second oeuvre (cloisons, peinture…)
  • Les menuiseries
  • Les parements de finition (bardage, chaux, argile…)

Les avantages d’une construction biosourcée

Les performances des matériaux biosourcés

Les matériaux biosourcés offrent des propriétés équivalentes ou supérieures aux matériaux classiques. Pas uniquement thermiques, la performance est également hygrothermique et ayant un bilan carbone favorable. Ils n’émettent pas ou peu de substances polluantes. Ils sont souvent issus de filières locales et peuvent être recyclés.

Les avantages thermiques des ressources naturelles

Les produits biosourcés assurent une qualité de l’air intérieur en respectant les contraintes d’une isolation thermique performante. Fabriqués à partir de fibre végétale, de laine, ouate de cellulose ou de bois, ces produits sont utilisés dans l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Ils offrent souvent un déphasage thermique intéressant.

Le respect des normes et réglementations

Les matériaux biosourcés tendent à répondre aux mêmes normes et règles de qualité que les autres matériaux de construction. Ils respectent la réglementation environnementale.

Une ressource renouvelable et recyclable

Issus de la biomasse, bois d’œuvre, fibre végétale ou de laine, ouate de cellulose sont des matières premières renouvelables et utilisées dans la construction. Les acteurs de la filière travaillent dans toutes les étapes, de l’approvisionnement, à la valorisation du recyclage.

Une construction à faible émission carbone

La construction de bâtiment neuf est source d’émission de carbone. Les matériaux et produits utilisés sur un projet d’architecture biosourcé permettent de réduire le bilan carbone de la construction. Ce bilan est l’analyse du cycle de vie d’un matériau, en terme d’émissions directes et indirectes et la prise en compte de l’énergie grise (somme des énergies nécessaires au cycle de vie d’un matériau, de sa production à sa fin de vie).

Exemple de bâtiment passif biosourcé réalisé par le cabinet d’architecture INSO

maison passive ossature bois
Structure bois d’une maison passive biosourcée – Réalisation INSO
maison passive, biosourcée et bas carbone
Vue 3D – Maison passive biosourcée et bas carbone
Miason passive ossature bois
Photo – Maison passive biosourcée et bas carbone

Les enjeux d’un développement durable des constructions de bâtiments passifs

La RSE (responsabilité sociétale des entreprises) désigne la prise en compte par les entreprises des enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leurs activités. L’architecture biosourcée s’inscrit dans le cercle vertueux de la RSE et répond aux grands enjeux du développement durable.

Environnement

Une construction biosourcée s’assure de prendre en compte la préservation des ressources naturelles, en limitant les émissions carbones lors de la fabrication des matériaux, lors de la phase de construction puis dans la durée d’utilisation.

Société

Les enjeux sociétaux évoluent, nos exigences en matière de confort et de santé sont plus importantes. Une architecture biosourcée assure le confort des habitants, avec une intégration réfléchie, durable et respectueuse dans l’environnement, des matériaux qui ne sont pas inertes et qui peuvent capter le CO2. 

Economie.

L’architecture biosourcée s’inscrit dans un projet de construction avec des acteurs du développement économique des territoires. Toutes les opérations de la construction à la certification sont réalisées avec des professionnels de l’économie locale. INSO est partenaire avec des économistes de la construction, des conducteurs de chantier, des bureaux d’études techniques, structure, fluides, des paysagistes, etc..